Un peu de vrac

Oulà, ça commençait à prendre la poussière par ici !
Heureusement, c’était de la poussière de travaux, pas de la poussière d’abandon 😉 Les derniers mois ont été bien bien bien chargés, car pas mal de projets avançaient en parallèle. Parmi ceux-ci la création d’un fablab en creuse, des prototypes, et les travaux de la maison.Le côté Fablab avance bien, même si j’ai passé une bonne partie de mon temps à remplir des dossiers de subventions (si ça tombe, c’est bien, mais en attendant, pfiouuuu !). En parallèle, j’ai terminé les travaux de la zone méca, et ce we c’était séance déménagement du tour, pas une mince affaire : Imaginez un bouzin de plus de 2T, qui doit rentrer dans un hangar avec une hauteur de 2m sous plafond seulement… Autant dire que ça limite grandement les machines utilisables !
Bref, après quelques heures de galère, c’est rentré, et ça ressemble maintenant à ça :

L'atelier méca

L’atelier méca

Encore un peu de travail d’électricité, et le tout sera fonctionnel ! (du moins sans tirer la rallonge comme c’est le cas actuellement pour la fraiseuse !)

En parallèle, j’ai profité du retour des beaux jours pour faire un peu de fonderie. J’essaye d’améliorer mon process à partir de pièces d’imprimante 3D, et je dois dire que je suis plutôt satisfait du résultat.

Je pars d’une pièce 3D, que je partage de 2 selon le plan de joint qui me semble le plus approprié. au dos des 2 moitié, je fais 3 trous de 3mm permettant de positionner des pions de centrage (un petit morceau de stub récupéré dans des lecteurs de cdrom, et coupé à la bonne longueur). J’imprime les 2 pièces en PLA (mais ça n’a pas vraiment d’importance en soi), et je les peins avec de l’apprêt de carrosserie en bombe. C’est une peinture épaisse qui permet de bien combler les irrégularités, et qui permet en l’occurrence de lisser l’effet « strate » dû à l’impression 3D. Il faut passer bien 4 couches pour avoir un rendu correct, en ponçant légèrement s’il y a des défauts quand c’est sec. Une fois cette étape terminée, un coups de bombe de peinture à carrosserie, ça facilitera le démoulage.

Pièces 3D préparées pour la fonderie

Pièces 3D préparées pour la fonderie

Partant de là, je réalise des moules en sable (désolé, je n’ai pas pris de photo de cette étape, mais ça viendra), et coule la pièce dans les moules. Le résultat est plutôt pas mal, je trouve:

Pièce fonderie

Pièce fonderie, volant d’inertie

 

Les pièces réalisées

Les pièces réalisées

Voilà, les coulées ci-dessus ont été réalisées par 2 charmantes demoiselles qui voulaient essayer la fonderie. Merci à elles 🙂

Sinon, mon proto de broyeur plastique a « un peu » avancé, j’ai reçu les premiers échantillons de dents découpées au laser. Un peu d’espoir que ça reparte donc, mais pour le moment, je n’ai pas eu de nouvelles de la suite des pièces… Je ne désespère pas pour autant.

Le proto du broyeur plastique, version métal

Le proto du broyeur plastique, version métal

Étiquettes : , , ,

Posted 16 mai 2016 by nerick in category General

2 thoughts on “Un peu de vrac

  1. Laurent F.

    Bonjour,
    Très intéressant votre prototype de broyeur de plastiques. Je ne sais pas si vous connaissez preciousplastics, mais ils ont aussi créé un broyeur open source avec des pièces très ressemblantes, cela pourrait aussi vous donner des idées : http://preciousplastic.com/en/videos/build/shredder/
    Le problème principal pour reproduire leur machine, c’est la découpe des pièces de tole, ce qui est très cher.
    Votre broyeur avec du plexiglas est-il suffisamment solides ? Ce serait intéressant de savoir.
    J’ai également cité votre blog sur le forum lesimprimantes3ds, ici : https://www.lesimprimantes3d.fr/forum/topic/3281-fabrication-machine-a-recycler-le-plastiqueutile/?page=3

    Cordialement,

    Laurent

  2. nerick (Post author)

    Bonjour,
    je connais precious plastic, et il ont fait un super boulot avec leurs vidéos.
    J’avais commencé mon projet bien avant, mais ça a mis du temps à aboutir à une version métallique, car je n’ai pas de budget pour payer la découpeuse laser, j’ai donc du attendre qu’un créneau gratuit se libère 😉
    La découpe de tôle n’est pas excessivement chère (~80€) non plus, mais vu ma situation actuelle, c’était toujours ça de trop 😉
    La version plexi fonctionne, mais peu de temps. L’idée était de valider le concept, mais les dents se cassent très (trop) rapidement pour un usage courant

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*