DIY – Plante verte pour geek

Si vous êtes comme moi, c’est à dire que vous aimez bien les plantes vertes, mais que vous avez la fâcheuse tendance à les oublier, rassurez vous, il n’y a pas que les cactus qui sont fait pour vous. Il est tout à fait possible d’avoir une vraie plante, sans avoir à configurer un reminder pour penser à l’arroser ! (Astuce : ça marche aussi si vous avez la fâcheuse habitude de trop les arroser, ou tout ce que vous voulez qui fait que votre plante verte dépérit en moins d’une semaine)

La liste des courses

La liste des courses

Pour réaliser ce petit miracle, il vous faut un socle (ici à gauche, un morceau de plexiglas usiné avec une rainure qui va bien. Pratique mais pas obligatoire), une cloche en verre (après coups, celle là s’avère un peu petite), une plante verte pas trop capricieuse non plus et aimant bien les ambiances humides et/ou tropicales, et du silicone, pas obligatoire, mais c’est pour valider le concept.

Vous l’aurez deviné, l’idée est de reproduire le concept de l’écosphère, version plante verte. On met donc la plante verte (préalablement arrosée mais pas trop non plus) sous cloche, et on scelle le tout hermétiquement.
Le fonctionnement général est le suivant :
– en journée, la plante respire du co2 et produit de l’oxygène, et transpire de la vapeur d’eau.
– La vapeur d’eau se condense sur les parois, et est ré-absorbée par les racines
– La nuit, la plante consomme de l’oxygène et produit du CO2.

Pour les nutriments, c’est un peu la même idée : les poussent qui meurent sont décomposées et ré-assimilées pas la plante.

Pour ce qui est de la plante verte, je suis personnellement partis sur le genre Soleirolia : ça coûte pas cher, ça se trouve dans toutes les jardineries, et surtout les conseils de culture laissaient envisager de bons résultats : « Placez la plante à l’extérieur ou à l’intérieur dans une structure de type terrarium/paludarium avec beaucoup d’humidité atmosphérique pour une croissance optimale »Dernier avantage, elle rentrait dans ma cloche en verre qui s’est avérée être beaucoup plus petite en vrai que ce dont elle avais l’air sur les photos 😉
Sinon, pourquoi le silicone ? S’il n’est en rien obligatoire, il présente deux avantages majeurs : Il permet de soulever la plante par la cloche et non par par le socle, ce qui évite quelques petites déconvenues, et rend les échanges intérieur/extérieur impossibles. Je suis donc sûr que la condensation proviens bien de la plante, ainsi que l’atmosphère qui n’est pas perturbé par le milieu ambiant.

Une "ecosphère" terrestre

Une « ecosphère » terrestre

Pour la conclusion, je n’ai pas posté l’article tout de suite, histoire de vérifier que la chose survivait un peu…. et pour le moment, ça se passe plutôt bien, elle est sous cloche depuis le 22 mars. Record à battre : 53 ans

 

Étiquettes : , , , ,

Posted 11 avril 2013 by nerick in category General

8 thoughts on “DIY – Plante verte pour geek

  1. nerick (Post author)

    le morceau de plexi, découpé à la fraiseuse sur une chute récupérée (mais tu peu en faire couper directement chez certains revendeurs), la cloche, sur ebay. Visiblement c’est pas ce qui manque d’ailleurs 😉

  2. glmk

    Bonjour, je trouve le procédé intéressant mais je crois que le cycle de décomposition des matières végétales ainsi que sa réintegration par la plante ne peut pas se faire sans les bestioles, plantes, bactéries et autres mycorhizes pour les y aider. et puis ce cycle est assez long (humification).. ta plante risque d’avoir un peu faim d’ici là 🙂

  3. nerick (Post author)

    pour le moment, la plante est toujours « vivante ». Bon, elle fait un peu la gueule là, mais c’est manifestement qu’il y a trop d’humidité sous la cloche (j’ai eu la mauvaise idée de l’arroser juste avant).
    Mais ceci dit, elle tiens un record de survie par rapport aux autres plantes vertes chez moi 😉

  4. Julie

    Bonjour ,

    J’ai tenté l’expérience suite à un cadeau , je trouve cela super sympa hors mon record est de 1 mois ! , la plante meurt en pourrissant , je ne comprends pas pourquoi …
    Quelle fréquence d’arrosage préconisez vous ?

  5. nerick (Post author)

    Bonjour, vous l’arrosez probablement trop.
    Pour mon expérience, le but est de ne pas arroser la plante du tout : l’eau évaporée par la plante se condense sur les parois et finit par être réabsorbée par la plante, en cycle fermé.
    Ceci dit, j’avais trop arrosé la plante avant de la sceller, et elle a fini par pourrir également. Il faut que je prenne un peu de temps pour relancer l’expérience sans arroser la plante avant.

  6. m.l

    Bonjour,
    Est ce que le manque de minéraux ne risque pas d’être un problème pour la nutrition de la plante?

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*