DIY – Bobineuse à l’arrach’

Si vous vous intéressez aux bobines Tesla, ou à tout autre montage tournant autour de la haute tension, vous avez dû être confronté à un moment ou un autre à la réalisation d’une bobine, voir, d’une bobine de grande longueur. Assez rapidement dans ce cas, on se rend compte qu’il vaut mieux être deux : un qui gère la rotation de la bobine, et l’autre qui gère l’avance du fil. Seulement voilà, on n’a pas toujours 2 mains supplémentaires de disponibles. On se contente donc souvent d’une vitesse de rotation (très) lente, de manière à pouvoir gérer l’avance du fil avec les mains, et tout arrêter en cas de soucis en cours de bobinage.  L’inconvénient de cette méthode est que lorsque ça se passe bien, on est limité à cette fameuse vitesse lente, alors qu’on pourrais gagner beaucoup de temps en accélérant.
L’idée, pour améliorer tout ça est d’utiliser un contrôle supplémentaire pour la vitesse de rotation, à savoir une pédale, comme pour les machines à coudre. Bon, n’ayant pas trouvé de pédale de machine à coudre, je m’en suis fabriqué une, qui était dès le début prévue pour ce genre d’usages.

Sans assistance, ce genre de bobine tourne vite au cauchemard

Sans assistance, ce genre de bobine tourne vite au cauchemar

Voulant faire des essais de slayer exciter, j’avais donc besoin d’une bobine de bonne longueur, ce qui était l’occasion rêvée pour tester mon concept jusqu’au bout. Bon, comme le titre le laisse penser, j’ai fait ça à l’arrach, avec premiers outils qui me tombaient sous la main. Ca permet de tester le système avant de passer à une réalisation plus pérenne.  La pédale est équipée d’un potentiomètre, dont la valeur est lue par un arduino. L’entraînement de la bobine se fait avec un moteur pas à pas, piloté par un driver pololu. La bobine de fil est montée sur un dévidoir d’étain.

Concernant le fonctionnement, le moteur accélère lorsqu’on appuie sur la pédale, et s’arrête lorsqu’on relâche complètement. L’avantage, c’est que ça permet de se repositionner de temps en temps, et de prendre une pose si besoin. (Le point de colle visible sur la vidéo ci-dessous est justement là pour bloquer le fil lors d’une pose). La vitesse de rotation est gérée en augmentant/diminuant le délai entre chaque pulse envoyée au module pololu.
Au final, j’ai trouvé ça très pratique, la bobine en question aura été réalisée en moins d’un quart d’heure, là où il m’aurais fallu certainement une bonne heure sans assistance, avec en plus une qualité probablement moindre.

Mots-clés : , , ,

Posted 20 février 2013 by nerick in category General

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>