DIY – Bobine Tesla à éclateur (SGTC)

En fait, ça fais déjà un petit moment que je suis sur ce projet, mais je ne le considère pas encore comme complètement mature. Disons qu’il me reste encore beaucoup d’améliorations à y apporter, mais bon, après tout, pourquoi ne pas déjà présenter ce qui existe ?

Choix du type de bobine : il existe plusieurs façons de réaliser une bobine de Tesla, ce qui change étant la façon dont sont envoyées les impulsions à la bobine. Il existe 3 familles principales : les bobines à éclateur rotatif, les bobines à éclateur simple et les bobines à état solide (Solid State).
- Dans les bobines à éclateur rotatif, c’est un disque en rotation qui provoque les décharges dans la bobine, en laissant passer le courant de manière cyclique. L’avantage de cette méthode est de pouvoir facilement jouer sur la fréquence des décharges. L’inconvénient, c’est qu’il dispose de parties mobiles, et donc encombrant, et nécessite un minimum de mécanique.
- La bobine à état solide, quand à elle ne dispose d’aucune partie mécanique, tout est géré via de l’électronique. C’est la méthode la plus précise, et celle qui permet de moduler les arcs en fonction d’une source basse fréquence, afin par exemple de faire jouer une musique à la bobine. Par contre, c’est de loin la méthode la plus coûteuse, et la plus complexe.

Pour ma première bobine, je suis partis sur une bobine à éclateur simple, la fréquence des décharges étant réglée par l’intensité du courant de charge et par la distance entre les électrodes de l’éclateur. C’est la moins efficace des techniques, mais la plus simple à mettre en œuvre pour les premiers essais.

La première que j’ai réalisé a été le bobinage du secondaire. Je pensais que ça allais être le plus long et le plus pénible. En fait, il n’en est rien, et ça a été plié en 15 minutes. Afin de réaliser le bobinage dans de bonnes conditions, j’ai fabriqué une bobineuse de fortune, à l’aide d’une perceuse/visseuse, d’une tige fileté, et de 3 bouts de bois de récup.

La bobineuse

Pour le secondaire, j’ai utilisé un tube de plexiglass de 4cm de diamètre, pour 40cm de long, et une bobine de fil émaillé de 0.315mm. Une fois le bobinage terminé, je passe un coups de vernis dessus, sur plusieurs épaisseurs, ce qui permet de bien tenir les fils entre eux, et d’améliorer l’isolation entre les spires.

La bobine terminée

La bobine terminée

Il faut ensuite s’occuper du primaire. Mais pour pouvoir le construire correctement, il faut d’abord réaliser la structure en bois pour le bobinage. J’ai donc déssiné sous librecad un support permettant un bobinage en spiral, et fait la découpe sur du contreplaqué 5mm (merci la découpeuse laser).

Support bobineUne fois assemblé, reste à faire le bobinage proprement dit. Alors autant pour le secondaire, c’était facile et rapide, autant là, j’ai galéré, et pourtant il y a moins de 10 tours ! Le câble (6mm) était beaucoup trop rigide,et j’ai été obligé de pas mal forcer pour les petits enroulements. Malgré tout le résultat est sympathique.

Le primaire

Le primaire

Bon, il faut ensuite connecter ça électriquement au reste du montage, et comme j’avais envie de faire quelque chose d’un peu sexy, j’ai tourné 2 petits connecteurs pour fiches bananes en laiton.

Le connecteur

Côté électronique, pour le coups, c’est très simple : une dizaine de condensateurs en parallèles, et un éclateur. Je suis partis sur des condensateurs 30Kv, 1000pF. L’éclateur, lui, vous le connaissez, c’est celui de mon plasma speaker. A quoi sert l’éclateur ? et bien c’est tout simplement une sorte d’interrupteur haute tension. Tans que la tension aux bornes des condensateurs est inférieure à la tension d’éclatement, rien ne se passe, et les condensateurs se chargent tranquillement. Au moment où se produit la décharge, l’arc électrique laisse passer le courant, et les condensateurs se déchargent d’un coups dans la bobine.

Quelques photos du résultat :

Un joli effet corona

Un joli effet corona

La bobine en train d'arquer sur un tube néon

La bobine en train d’arquer sur un tube néon

Tags: , , ,

2 réponses to “DIY – Bobine Tesla à éclateur (SGTC)”

  1. texane Dit:

    tres bon projet, le resultat est impressionnant, et tres esthetique. bien
    joue :) il manque peut etre une video a ce post, pour bien se rendre
    compte.

  2. nerick Dit:

    Je suis bien d’accord, mais il va me falloir une deuxième paire de mains, parce que pour la photo c’était déjà tendu à faire ;)

Laissez une réponse