construction d’un compost en palette recyclées…

Je profite du beau temps de ces derniers jours pour bosser un peu au jardin, histoire de sortir le nez des travaux.
Ayant une grande surface d’espace vert, j’ai énormément de déchets végétaux à traiter. Les emmener à la déchetterie serait possible mais pas très écolo (18km pour y aller), d’autant qu’ils peuvent avantageusement être réutilisés, sous forme de compost. En le commençant maintenant, je devrais pouvoir avoir du bon compost prêt pour le printemps.
Pour ce projet, il vous faudra :
– 5 palettes récupérées (entre 0 et 5€max)
– 8 cornières métalliques (8€)
– un tasseau quelconque d’environ 3m de long
– un grillage assez fin (optionnel)

Première étape :

première étape

première étape

Fixer deux palettes à angle droit à l’aide de deux cornières.

Seconde étape :

Seconde étape

Seconde étape

Fixer la troisième palette aux deux précédentes, pour former un « U ». Vérifier avec un niveau à bulle que la palette du fond est bien horizontale.
Vous pouvez ensuite rajouter la quatrième palette dans l’alignement, et la cinquième, de manière à former un « M ».

Troisième étape :

Troisième étape

Troisième étape

Fixez maintenant le tasseau aux trois branches du M, ça leur évitera de s’écarter quand le compost sera chargé.

Dernière étape :
Si vous en avez, mettez du grillage à l’intérieur de vos palettes, ça évitera au compost de se sauver… Si vous n’en avez pas,vous pouvez clouer quelques planches, de manière à réduire les interstices, pour les mêmes raisons.

Bilan : un projet qui aura duré un gros quart d’heure, coûté moins de 10€, et qui, j’en suis sûr, me rendra de grand services au printemps 🙂 En attendant, il se remplis bien vite…

Étiquettes : , , , ,

Posted 1 novembre 2015 by nerick in category General

4 thoughts on “construction d’un compost en palette recyclées…

  1. louis

    personnellement je fait plus simple : pas de cornières, j’entoure avec des chutes de fils électriques aux endroits où tu as mis les cornières et je ferme complètement de manière à pouvoir le remplir entièrement. Pour le vider, il suffit de défaire ou de couper les fils et enlever la palette de devant.

  2. nerick (Post author)

    Effectivement 🙂 Perso, j’aurais eu peur que ça se casse la figure une fois bien chargé… Les cornière ajoutent un peu de rigidité.

  3. forissier robin

    très bonne initiative, même si étant campagnard, ça fait un peu retour a la terre a mon goût XD
    sinon, les mec, vous connaissez juste les clous et les piquets???
    genre tu plante 6 piquette tu fixe tes palette dessus avec des clous, et bim ça tiens, pas besoin de cornier ou autre bricole. de toute façon a long terme ton bois finira comme tes déchet vert et c’est pas grave, tu retrouvera d’autre palette dans 5 ou 10 ans je pense ^^
    bon jardinage et courage pour le chantier!!!

  4. nerick (Post author)

    Retour à la terre… c’est pas faux, en même temps, j’étais campagnard d’origine aussi, donc plutôt retour aux sources 😉
    Sinon, effectivement, clou et piquets c’est bien vu… (quoi qu’un peu chiant à planter les piquets). Des fois, il faut rester simple 😀
    Bon, dans tous les cas, mes cornières, je les récupérerais quand je changerais mes palettes…

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*